Yoga pour débutants : un guide pour commencer le yoga

commencer à approcher le yoga

Vous venez de commencer à approcher le yoga, vous en êtes curieux mais vous ne savez pas par où commencer ?

 

Ceux qui se sentent attirés par cette discipline commencent pour différentes raisons, parfois vagues, parfois plus spécifiques : peut-être pour avoir un physique plus souple, ou pour évacuer le stress et les tensions de la journée, ou encore pour se connaître à un niveau plus profond.

Nous commençons toujours quelque part, quelle que soit la raison, et ce n’est pas le début mais le chemin (et la façon dont nous l’abordons) qui fait la différence et déterminera notre éventuelle évolution.

 

Un aspect, cependant, qui concerne tous ceux qui commencent à aborder cette discipline aussi vaste et millénaire que le yoga patanjali, est que très souvent, le concept qui résonne le plus dans l’esprit est principalement un : la confusion.

 

Tant de pratiques, tant de styles, tant d’enseignants, très différents les uns des autres et même avec des modalités presque opposées.

 

Comment est-il possible de s’orienter dans toute cette immensité de choix ?

 

Je me souviens encore d’une conversation, il y a des années, au cours de laquelle j’ai raconté à mon amie ma première leçon de yoga Vinyasa, et voici sa réponse :

 

 » Mais comment, j’ai eu un cours de yoga  » très ennuyeux  » qui nous faisait rester pendant je ne sais combien de minutes dans la même position, et vous me dites que vous en avez eu un autre où vous n’avez pas arrêté une seconde ? « . Comment est-ce possible ? »

 

Il est normal que ces doutes surgissent, surtout si vous êtes au début d’un chemin qui offre tant de possibilités et de voies.

 

Yoga pour les débutants

Et c’est pourquoi il est si important, à ce stade, d’avoir une perspective de ce qu’est réellement le yoga, de comprendre ce qu’il est vraiment et pourquoi il procure certains avantages, avant même de le pratiquer.

 

Dans ce guide, je vais donc vous emmener pas à pas dans ce monde (plutôt un Univers) pour vous donner les informations nécessaires qui vous aideront à avoir des points de repère pour vous déplacer, vous orienter et diriger votre chemin.

 

En fait, il n’est pas nécessaire de s’encombrer de beaucoup de notions, surtout au début, car vous risquez de ne faire qu’accroître encore plus la confusion.

 

Nous allons donc appliquer immédiatement l’un des principes de base du yoga, qui est :

 

Faire l’essentiel, le minimum dont nous avons besoin, mais de manière intelligente, pour obtenir le meilleur résultat.

 

Vous comprendrez alors :

  • Ce qu’est le yoga (mais surtout, ce qu’il n’est PAS !) ;
  • Quelles sont ses origines (quelques pistes) et ses principes ;
  • Quelles sont les premières étapes pour commencer à faire du yoga ;
  • Un aperçu des styles les plus populaires d’aujourd’hui dans l’Ouest ;
  • Des conseils utiles pour votre propre pratique et des facteurs à prendre en compte pour savoir si vous êtes sur la bonne voie.

Mais avant de commencer à lire, je vous demande de faire une chose :

 

Prenez un moment maintenant pour fermer les yeux, prenez quelques respirations et oubliez tout ce que vous savez sur ce qu’on vous a dit, connu ou lu, sur le yoga jusqu’à présent.

 

Gardez un espace vide en vous pour accueillir, avec curiosité, tout ce qui est différent de ce que vous pensiez comprendre en lisant ce guide.

 

Lorsque vous êtes prêt, ouvrez les yeux et commencez à aborder ces nouvelles connaissances comme un enfant qui a envie de savoir, et rien de plus.

 

Maintenant, vous êtes prêt. Bonne lecture !

 

Ce que le yoga n’est PAS ?

Pourquoi commencer par ce que le yoga n’est pas ? Car aller directement à la définition de « ce qu’est le yoga » de manière directe est complexe et risque de passer à côté de l’ensemble du concept.

 

À cet égard, j’emprunte une technique que les Indiens utilisent pour définir tout ce que quelque chose n’est pas : elle s’appelle « neti neti », une expression sanskrite qui signifie « ni ceci ni cela ».

 

Préparez-vous à remettre un peu en question toutes vos croyances sur cette discipline 🙂 1) Le yoga n’est pas un sport.

 

1) Le yoga n’est pas un sport

Même s’il se pratique avec le corps, le yoga est une chose totalement différente de la gymnastique ou du sport.

 

Les sports ont des objectifs compétitifs spécifiques, qu’il s’agisse d’un résultat à obtenir ou de l’amélioration d’une condition de départ, alors que le yoga n’a pas ce genre de problème.

 

L’accent est mis ici sur l’endroit où vous allez à chaque instant présent, et non sur le point d’arrivée.

 

2) Le yoga n’est pas une religion

Même si elle est étroitement liée à la culture et à la mythologie indiennes, elle ne doit pas être considérée comme une pratique religieuse.

 

Les religions nous lient en effet à une série d’attitudes, de dogmes, de liturgies. Et surtout, ils ont à voir avec ce en quoi nous croyons.

 

Le yoga, en revanche, a trait à ce que nous ressentons, à ce que nous découvrons, à ce qui émerge au cours de l’expérience de la pratique elle-même.

 

3) Le yoga n’est pas seulement des postures physiques (asanas).

Ce que nous traiterons dans ce guide, et qui est aussi ce que 80 % des cas nous sont parvenus aujourd’hui, n’est qu’un type de yoga, qui part du corps physique comme moyen de connaissance intérieure.

 

Il existe en fait d’autres approches différentes des approches posturales, où parfois le corps n’est même pas utilisé mais d’autres aspects sont utilisés, comme les rituels, l’étude ou le contrôle de l’esprit (mais tout ceci ne sera pas approfondi dans ce guide).

 

Pour en revenir à notre approche plus physique du yoga postural, il faut noter qu’il ne se caractérise pas seulement par la pratique sur le tapis à travers des postures (asanas).

 

S’initier au yoga : ce que le yoga n’est pas

Si vous avez eu la chance de rencontrer un bon professeur, vous avez peut-être rencontré des exercices de respiration (pranayama) ou des techniques de concentration/visualisation pendant le cours.

 

En fait, l’approche du yoga est toujours holistique : l’accent est mis sur le corps, mais aussi sur l’esprit et l’âme.

 

Il s’agit d’un élément important qui vous aidera à développer un regard critique sur les situations auxquelles vous serez désormais confronté.

 

Si en fait vous vous trouvez dans une école où seul UN aspect du yoga est abordé (par exemple seulement l’aspect asana), alors, à la lumière de ce qui précède, dans cette école vous ne faites pas du yoga mais une gymnastique inspirée de la méthode « Yoga Asana ».

 

Avertissement : il n’y a absolument rien de mal à cela ! Mais il est bon d’être conscient de ce que l’on fait, d’appeler les choses par leur nom.

 

4) Le yoga n’est pas un phénomène de mode

Mais ce que la plupart des gens ne savent peut-être pas, c’est que le yoga existe depuis la nuit des temps et qu’il s’agit d’une discipline si ancienne qu’aujourd’hui encore, on ne sait pas exactement à quand remontent ses origines (on parle d’environ 5 000 ans avant J.-C., dans ce qu’on appelle la « vallée de l’Indus »).

 

Il est évident qu’au cours des millénaires, elle a connu des périodes d’ombre et de lumière, mais il est important de reconnaître que c’est une chose qui appartient à l’être humain pratiquement depuis le début, et qu’elle change et se transforme au fil du temps, en s’adaptant à la culture et à l’époque de référence.

 

5) Le yoga n’est pas seulement une recherche de bien-être.

Elle ne doit pas non plus être confondue avec des pratiques qui peuvent sembler apparemment similaires, comme le Pilates ou d’autres gymnastiques posturales, par exemple.

 

Dans le yoga, le bien-être psychophysique est certes quelque chose qui vient naturellement et spontanément grâce à l’expérience de la pratique, mais à l’origine ce n’est pas son but ultime : il s’agit plutôt d’une  » quête spirituelle « .

 

Mais je vous en parlerai plus tard 🙂 …

 

Mais… Alors qu’est-ce que le yoga ? !

Maintenant que nous avons défini certaines limites, il est temps d’entrer dans le vif du sujet.

 

Et quel meilleur moyen de le faire que de raconter un mythe, une légende ?

 

yoga pour débutants : qu’est-ce que le yoga ?

Afin d’expliquer ce qu’est le yoga, je veux vous raconter l’histoire de Matsyendra, l’homme qui a été nommé le Seigneur du yoga, qui est censé avoir apporté cette connaissance ancienne sur Terre.

 

En Inde, il s’agit d’une histoire très connue, racontée dans de nombreuses variantes, je vais donc vous raconter la plus courante (que l’on trouve dans le Hatha Yoga Pradipika) :

 

On raconte que le dieu Shiva se rendit un jour sur une île isolée pour expliquer les mystères du yoga à sa femme Parvati. Un poisson, près de la rive, écoutait chaque mot avec concentration et sans bouger. Lorsque Shiva s’est rendu compte que le poisson écoutait secrètement les enseignements, il l’a chassé. Cherchant un endroit où vivre, le poisson est venu en Inde, et lorsqu’il s’est approché de la terre, il s’est transformé en homme. Il s’appelle désormais Matsyendra (matsya = poisson, indra = maître), le seigneur des poissons. Reconnaissant envers le peuple indien qui l’a accueilli, il enseigne aux hommes toutes les positions et les secrets du yoga.

 

Dans cette belle histoire, nous pouvons trouver trois points clés importants qui constituent le fondement du yoga :

 

1 – Le yoga appartient à tout le monde

Même s’il est originaire d’Inde, le yoga appartient à tout le monde, et il y a quelques années, il a même été déclaré patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Dans la légende, le poisson est arrivé en Inde par hasard : il aurait tout aussi bien pu atterrir dans un autre pays ! Les enseignements transmis sont donc universels, sans exception. Il n’y a pas de « bonnes » personnes ou de type de personnes pour pratiquer cette discipline.

 

C’est d’autant plus vrai lorsque j’entends des phrases telles que « je ne suis pas assez souple/je ne suis pas assez âgé/je n’ai pas les compétences », etc. Tout le monde, quel que soit son niveau, peut s’engager dans cette voie.

 

2 – Le yoga est accessible par l’écoute

La déesse Parvati, comme le poisson, a appris la puissance du message du yoga principalement en écoutant les enseignements.

 

L’histoire suggère donc que l’écoute dans le yoga est la caractéristique la plus importante. Il s’agit également d’un autre niveau, celui d’une écoute plus profonde, intérieure.

 

En fait, le yoga nous demande toujours de revenir à nous-mêmes, à une attention profonde dirigée vers nous-mêmes, afin de comprendre qui nous sommes et ce que nous voulons devenir.

 

Et cela n’est possible et accessible que par l’écoute.

 

3 – Le yoga est une pratique transformatrice

Le poisson, en écoutant, a fait sien les enseignements du yoga et est devenu Matsyendra, un être humain.

 

Le contenu de cette discipline apparaît donc comme un chemin d’évolution individuelle, comme une transformation et un passage d’une condition de départ à une condition plus évoluée.

 

Le yoga est donc une façon de se regarder et de regarder le monde qui amène l’être humain à se transformer, à augmenter sa conscience et à s’élever par l’Expérience, sur tous les plans : perceptif, mental/intellectuel et spirituel.

 

En fait, on peut dire que le Yoga est l’Expérience : ce n’est qu’à travers elle que le changement, la transformation peut avoir lieu, dans le but ultime de comprendre que l’être humain n’est rien d’autre qu’un miroir de l’Univers.

 

Parce que ce qui est à l’extérieur de nous est en fait aussi en nous.

 

« Connais-toi toi-même et tu connaîtras le monde des Dieux ».

Oracle de Delphes

 

Peut-être que maintenant je sais ce que tu penses :

 

N’est-ce pas un concept trop lointain pour être assimilé dans le quotidien ? Comment puis-je prendre conscience d’une connaissance aussi profonde si je veux simplement commencer à faire du yoga le matin, ne serait-ce que pendant 10 minutes ?

 

Il est tout à fait normal de penser de cette façon. C’est en fait le but ultime, la raison pour laquelle le yoga est né. Mais cela ne signifie pas qu’elle doive être le seul objectif de quiconque l’aborde, surtout si vous débutez.

 

La beauté de cette discipline est, une fois encore, le concept de transformation : le yoga change avec vous et EN vous.

 

Cela signifie qu’au début, vous commencerez peut-être à le pratiquer pour d’autres raisons, peut-être pour résoudre un mal de dos, par exemple. C’est bien aussi.

 

Partir de là où vous êtes n’est pas seulement souhaitable mais NECESSAIRE.

 

Et quelle que soit l’étape dans laquelle vous vous trouvez, sachez que dans le yoga, vous pouvez toujours trouver les bons outils qui vous conviennent.

 

Vous verrez qu’avec le temps, vous vous rendrez très probablement compte qu’en continuant à pratiquer, votre regard s’élargira et vous emmènera de plus en plus loin, produisant un changement dans la façon dont vous voyez la pratique et par conséquent aussi dans la raison pour laquelle vous continuez à la faire.

 

Peut-être, une fois vos besoins psychophysiques satisfaits, voudrez-vous pratiquer le yoga pour mieux connaître et approfondir votre esprit et le contrôle de vos pensées, ou pour approcher un aspect plus profond, intuitif et encore inexploré de vous-même.

 

Tout est en constante évolution et le yoga, si vous le souhaitez, peut toujours vous accompagner, étape par étape, pour vous offrir l’expérience la plus adaptée à tout moment de votre vie.

 

Faire les premiers pas : comment commencer à faire du yoga

 

Comme mentionné précédemment, chacun d’entre nous a son propre chemin.

 

Parfois, la pratique du yoga entre dans nos vies de manière un peu discrète, même de manière insignifiante, et il n’y a rien de mal à cela.

 

Cependant, l’erreur la plus courante est d’aborder le yoga en pensant que tout est pareil, et de laisser tomber si une leçon ne leur plaît pas.

 

Mon conseil est de ne pas se limiter à une seule expérience. Afin de comprendre le yoga sous toutes ses facettes, il est nécessaire de faire de nombreuses tentatives, car nous ne trouvons pas toujours ce dont nous avons besoin au premier abord.

 

La première étape est donc d’expérimenter.

 

Dans ce cas, la curiosité est fondamentale, tout comme le fait de s’arrêter pour s’écouter et comprendre ce qui se passe en vous.

 

Comme nous l’avons mentionné au début, il existe de nombreux styles basés sur le type de yoga « postural », qui est celui que nous connaissons le plus en Occident.

 

Comment commence-t-on à faire du yoga ?

Mon conseil est d’en essayer autant que possible, même avec des professeurs différents, car chacun d’entre eux retravaille toujours le style à sa manière.

 

Voici quelques-unes des plus célèbres et des plus répandues :

 

Hatha Yoga

C’est l’un des styles que je recommande le plus aux débutants qui veulent commencer progressivement. Il s’agit d’une pratique plus traditionnelle, à un rythme lent et contrôlé, avec des poses maintenues de 5 à 10 respirations.

 

Toutefois, il est bon d’apporter une précision à cet égard : si vous êtes une personne qui a vraiment du mal à se détendre et qui est très dynamique, le Hatha Yoga pourrait être compliqué, car il exige une capacité de concentration considérable.

 

Vinyasa (Krama/Flow) et Ashtanga Yoga

Ce sont deux types de yoga très dynamiques, où la respiration est liée au mouvement, qui peut être plus ou moins fluide selon les cas, sans grandes pauses entre une asana et une autre.

 

Pour ceux qui sont habitués à une approche plus compétitive, je recommande de commencer dans votre zone de confort avec ces styles plus dynamiques, puis de passer éventuellement à une pratique plus traditionnelle comme le Hatha Yoga.

 

Je recommande toujours de commencer par des cours de niveau de base pour apprendre les bases des séquences et des principaux asanas.

 

Il est important de considérer que, bien qu’ils puissent se ressembler, ces styles ont des origines différentes et quelques différences substantielles :

  • Vinyasa (Krama) Yoga : Une pratique défendue et affinée par celui qui est encore appelé le père du yoga moderne, T. Krishnamacharya. Vinyasa Krama » signifie « séquence progressive intelligemment construite ».  Il s’agit d’une séquence guidée, en constante évolution, avec quelques astuces qui la rendent efficace pour le pratiquant, l’aidant à entrer dans des positions complexes de manière sûre et progressive. Les cours sont dynamiques mais maintiennent les asanas pendant plusieurs respirations, ils peuvent donc aussi être un défi du point de vue de la concentration.
  • Vinyasa (Flow) Yoga : dérivé du style plus traditionnel Vinyasa Krama, le Vinyasa Flow a évolué en Occident comme un mélange d’asanas de yoga, de danse contemporaine, de mouvement conscient, d’arts martiaux et plus encore. Tous les styles dérivés et inventés par des enseignants occidentaux, tels que le Power Yoga, le Prana Flow, le Rocket Yoga, l’Anukalana Yoga, etc. entrent dans cette catégorie. Ces types de cours peuvent varier en fonction du professeur, mais en général, la caractéristique commune est que vous bougez (et transpirez) beaucoup !
  • L’Ashtanga Yoga développé par l’un des élèves de T. Krishnamacharya, à savoir Sri K. Pattabhi Jois. Dans ce cas, vous effectuez une séquence spécifique d’asanas qui reste toujours la même : vous commencez toujours par la première série et vous continuez à la faire et à la répéter jusqu’à ce que vous l’appreniez complètement, puis vous passez à la suivante.  Je ne recommande pas le type de cours appelé « Ashtanga Mysore » pour les débutants, car il nécessite la connaissance de la séquence déjà pratiquée individuellement sans l’aide du professeur.

 

Yoga Iyengar

Conçue par l’un des élèves de T.Krisnamacharya, BKS Iyengar, elle consiste en des cours dans lesquels l’alignement est un aspect fondamental.

 

L’intention est en fait de la rechercher à travers une série de supports tels que des blocs, des couvertures, des chaises, des cordes, etc. en alternant les asanas sans séquence de flux.

 

Très utile pour commencer à comprendre et à percevoir son corps d’une manière complètement différente.

 

Yin Yoga

Il s’agit d’un style qui ne dérive pas de la tradition indienne mais de la tradition taoïste, s’inspirant des principes de la médecine traditionnelle chinoise. Elle consiste en une pratique très lente, travaillant davantage sur les tissus conjonctifs du corps que sur les muscles.

 

Le corps est étiré et détendu, et il se peut que cette libération physique s’accompagne d’une libération émotionnelle (rire, pleurer, etc.).

 

Je ne le recommande pas les premières fois aux personnes qui ont tendance à être hyperactives, mais il vaut vraiment la peine d’être essayé, surtout pour équilibrer un mode de vie trépidant et exigeant.

 

Comme vous l’avez peut-être remarqué, le yoga s’adresse à tout le monde !

 

Il vous suffit de trouver le style et le professeur qui vous conviennent, qui vous conviennent à ce moment de votre vie (et cela ne se produit pas toujours du premier coup !).

 

J’insiste sur l’expression « ce moment » car, comme vous l’avez déjà appris, le yoga se vit à travers vous.

 

Et puisque vous êtes vous-même en constant devenir, il est normal que la pratique change aussi et vous suive.

 

Il n’y a donc pas lieu de se sentir coupable si, à un moment donné de votre vie, vous avez envie de changer un certain style que vous avez toujours pratiqué.

 

Il en va de même pour le professeur : il y a des moments où vous vous sentirez plus à l’aise avec un professeur, et d’autres avec un autre. Il est tout à fait normal et juste qu’il en soit ainsi, vous ne devez pas rester fidèle à un seul professeur ou à un seul style toute votre vie.

 

Le yoga vous met toujours au défi, c’est pourquoi l’écoute intérieure est si importante.

 

Nous devons simplement être capables de choisir et d’assimiler ce dont nous avons besoin pour nous l’approprier et poursuivre notre chemin.

 

Cours en ligne ou en direct ?

 

Si vous ne trouvez pas de cours adapté dans votre ville, vous pouvez expérimenter la pratique grâce aux cours en ligne.

 

Là encore, je recommande un cours aussi basique que possible pour les débutants.

 

« Mais le cours en direct n’est-il pas mieux qu’une vidéo ? »

 

Le cours en personne est important car le professeur peut vous corriger, mais du point de vue de la création d’habitudes, il est également très utile de s’entraîner à la maison grâce aux leçons vidéo.

 

Si vous êtes à l’écoute de votre corps, que vous vous échauffez bien avant de commencer et que vous pratiquez un style de yoga assez calme (comme le Hatha ou le Yin Yoga) tout en écoutant attentivement les instructions données, il est pratiquement impossible de se blesser !

Décalogue du débutant : quelques conseils pour commencer le yoga

 

Maintenant que vous avez compris les premiers pas à faire pour débuter dans le yoga, j’aimerais vous donner une série de conseils pour vous aider à tirer le meilleur parti du yoga.

 

1 – Vérifiez toujours votre expérience, votre formation et votre sentiment avec le professeur.

Aujourd’hui, devenir professeur de yoga n’est pas si difficile : une retraite intensive de 3 ou 4 semaines suffit pour obtenir le diplôme, mais ce n’est certainement pas seulement grâce à cette expérience que l’on peut considérer que le professeur est prêt.

 

Je vous invite donc à considérer l’expérience et la formation de la personne avec laquelle vous allez avoir la leçon, ne serait-ce que pour commencer à former vos impressions et votre esprit critique : de cette façon, vous commencerez à distinguer les bons enseignants de ceux qui ne le sont pas.

 

Dans votre parcours, le professeur de yoga doit également devenir un point de référence et de soutien d’un point de vue moral et émotionnel.

 

En effet, le yoga, à la différence de la gymnastique, comprend toute une sphère mentale et émotionnelle qu’il ne faut absolument pas négliger : le rôle de l’enseignant en ce sens est précisément de vous soutenir pendant le parcours et votre cheminement intérieur.

 

2 – Entraînez votre respiration avec le pranayama.

La respiration est la base de toute pratique du yoga. En respirant correctement, vous pouvez maintenir votre rythme cardiaque pendant les séquences dynamiques et tenir les poses plus facilement lorsqu’elles sont statiques et durables.

 

Vous pouvez commencer à entraîner votre respiration en pratiquant la « respiration yogique » : il s’agit d’une respiration vraiment unique et complète, qui commence par la respiration abdominale, passe par la respiration thoracique et se termine par la respiration claviculaire.

 

Comment entraîner sa respiration en yoga

Vous pouvez commencer à le faire de manière fractionnée et, une fois que vous vous serez familiarisé avec chaque partie de votre corps, vous pourrez combiner la respiration abdominale, thoracique et claviculaire en une seule respiration, de l’inspiration à l’expiration (qui se fera en sens inverse, en commençant par la claviculaire et en terminant par l’abdominale).

 

3 – Ne jamais sauter la phase finale de relaxation.

Les gens ont souvent tendance à sous-estimer l’asana finale (shavasana), où vous vous allongez pendant quelques minutes avant de terminer le cours.

 

Au contraire, cette pose devrait peut-être être considérée comme la plus importante, car elle permet d’éliminer les tensions, de relâcher les muscles et d’assimiler tous les bienfaits des postures effectuées pendant le cours.

 

4 – Faire prévaloir la constance sur la durée.

Il vaut mieux faire 10 minutes tous les jours qu’une séance d’une heure et demie une ou deux fois par semaine. Un peu tous les jours le matin est la formule idéale.

 

Surtout si vous débutez, la mise en place d’une pratique régulière est essentielle car elle permet de rééquilibrer immédiatement et mieux votre mode de vie, sans trop le perturber et en apportant des bénéfices quasi immédiats, si elle est faite correctement.

 

En parlant de cela, vous vous demandez peut-être :

 

 « Comment puis-je savoir si je m’entraîne correctement ? »

 

Continue à lire car je te répondrai dans le prochain paragraphe !

 

Comment pratiquer correctement : les bienfaits du yoga

 

Maintenant que nous avons atteint ce point, il est temps d’approfondir un aspect très important de la pratique.

 

Les bienfaits du yoga, notamment sur le plan psychophysique, sont fondamentaux à constater, surtout au début. Même s’ils ne constituent pas le but ultime de la pratique, ils peuvent être un bon « test décisif » qui nous montre si nous poursuivons ou non vers une pratique qui nous convient.

 

Les bienfaits du yoga

Voici quelques-uns des avantages psychophysiques que vous trouverez dans votre pratique du yoga :

 

  • votre posture est corrigée ;
  • votre respiration devient plus régulière et votre esprit commence à se calmer également, ce qui réduit le stress et augmente la concentration ;
  • le corps se rééquilibre en prenant la forme qu’il est spontanément amené à prendre ;
  • votre rythme veille-sommeil se stabilise, tout comme votre régularité intestinale et votre appétit.

 

À la fin de chaque leçon, vous devriez donc vous sentir bien : détendu, mais en même temps plein d’énergie.

 

Si vous vous sentez fatigué (ou hyperactif), insatisfait ou démoralisé, c’est que quelque chose ne va pas.

 

Peut-être que le style que vous avez essayé ne vous convient pas, ou que vous ne l’avez pas pratiqué de la bonne manière.

 

Souvent, en effet, les gens abordent leurs premières leçons en essayant d’imiter ce que fait le professeur, et ils font de leur mieux pour prétendre faire la position telle qu’elle leur est montrée, sans respecter leurs propres limites.

 

C’est pourquoi il est important de s’écouter et de ne pas se blesser en poussant plus que nécessaire. Il n’y a pas de mal à ressentir un léger inconfort, mais il faut toujours éviter la douleur.

 

Si une partie de votre corps vous pose problème, prévenez toujours votre professeur avant de commencer le cours.

 

Si, en revanche, vous ressentez une légère douleur musculaire le lendemain de la pratique, c’est tout à fait normal : surtout les premières fois, le corps doit apprendre à s’habituer à certains mouvements et à utiliser des muscles qui sont habituellement très peu sollicités dans la vie quotidienne.

 

Commencer le yoga : les avantages

Avec le temps, par une pratique régulière et constante, vous pourrez alors commencer à ressentir des bénéfices plus profonds qui vont au-delà du bien-être psychophysique, tels que

 

  • une meilleure relation avec vous-même, enrichie d’un amour qui commence à s’étendre à tous les autres domaines de votre vie quotidienne ;
  • une compréhension plus profonde de vous et de votre sens dans cette vie ;
  • le sentiment de faire partie d’un grand Mystère : d’abord celui du corps, puis celui du souffle, de l’esprit et, finalement, de la Vie elle-même.

J’espère de tout cœur que ce guide vous a été utile et qu’il vous a donné l’inspiration nécessaire pour commencer à faire du yoga !

 

Je vous invite maintenant à expérimenter, sans crainte, et à commenter ci-dessous ce que vous en pensez et comment vous le trouvez.

 

Sachez que l’ancienneté de cette discipline a le droit d’être respectée et connue, mais qu’il n’y a aucune raison d’en avoir « peur ».

 

Le yoga est une pratique qui nous invite à nous sentir libres de l’embrasser sous toutes ses formes, dans le but de nous faire redécouvrir notre unicité et de nous connecter à tout ce qui nous entoure.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.