Assurance des appareils numériques nomades : est-ce compliqué d’obtenir un remboursement en cas de sinistre ?

Assurance des appareils numériques nomades
Assurance des appareils numériques nomades

Les appareils numériques nomades de type smartphone et tablette deviennent incontournables au quotidien. Pourtant, ils ne sont pas épargnés face à divers risques, en l’occurrence le vol ou la perte. Alors pour éviter de perdre son argent, il vaut mieux souscrire une assurance lorsqu’on est possesseur de ces appareils.

Un quotidien rythmé par l’utilisation des appareils nomades

Les consommateurs se tournant vers des gestionnaires de contrats d’assurance comme SFAM augmentent chaque jour. La raison en est très simple. Ils sont de plus en plus conscients de l’intérêt d’assurer les appareils nomades et les gadgets connectés. De leur côté, les assureurs tentent de diversifier leurs offres dans ce cadre pour répondre aux exigences des utilisateurs.

En effet, les appareils nomades ont réussi peu à peu à s’imposer dans notre quotidienneté. Notez par exemple qu’en 2020, près de 50% des internautes utilisent un téléphone pour faire des achats. Les appareils nomades se substituent aussi dorénavant aux ordinateurs pour l’accès aux réseaux sociaux. A titre d’illustration, plus de 90% des utilisateurs préfèrent accéder à Facebook via un téléphone.

L’enjeu de l’assurance dédiée à la téléphonie mobile

Grâce à cette assurance, un propriétaire d’appareil mobile bénéficie d’une couverture en cas de dommage subi par l’appareil. Parmi les risques contre lesquels l’utilisateur peut souhaiter à se prémunir, il y a le bris et l’utilisation frauduleuse. L’assurance couvre aussi le vol par effraction ou par agression.

Souhaiter assurer un téléphone portable contre le vol est effectivement une bonne idée. Cet appareil constitue l’objet ciblé dans plus de 40% des cas de vol à l’arraché. Les victimes sont surtout les jeunes et les femmes selon de nombreuses enquêtes. Paradoxalement, l’utilisation de mobile a le vent en poupe en France. A noter par exemple pour les réseaux sociaux que 1 Français sur 2 se connecte via son mobile. Ainsi, c’est tout naturel si on doit assurer les appareils nomades. Ils sont utilisés régulièrement et donc exposés à divers risques.

Assurance des appareils numériques nomades : quelle offre choisir ?

Les offres en matière d’assurances pour les appareils numériques nomades sont nombreuses. Cependant, toutes ne se valent pas. De plus, elles restent cadrées même si les propositions des compagnies d’assurance apparaissent plus flexibles qu’avant. Il convient donc de bien vérifier une offre avant de signer un contrat. En effet, il est rare que les pannes soient prises en charge par un assureur.

Pour bénéficier d’une garantie assez étendue, il vaut mieux aussi se tourner vers un assureur spécialisé comme SFAM. En plus des portables, ce gestionnaire de contrats d’assurance propose d’assurer d’autres appareils comme les tablettes, consoles et liseuse. Partenaire avec près de 2 500 boutiques, il compte jusqu’à 8 millions de clients en Europe. Il s’inscrit ainsi parmi les compagnies d’assurance de notoriété.

Quid des remboursements par les assureurs

Vous avez souscrit une assurance téléphonie mobile, appareils multimédia et objets connectés ? Demander un remboursement dans ce cadre en cas de sinistre est maintenant facile. Par exemple dans le cas de SFAM, il suffit de disposer d’un espace client en ligne. En outre, l’assuré ne devrait pas avoir à renoncer à son contrat d’assurance au moment de la demande.

Pour le remboursement, la rapidité d’exécution reste le mot d’ordre de cette compagnie d’assurance. Elle promet une prise en charge sous 8 semaines après validation de la demande. Le remboursement intervient par virement bancaire. Quant à la demande, elle peut se faire soit par téléphone soit via le formulaire numérique de l’assureur.

Alors d’emblée, assurer les appareils numériques nomades apparaît utile compte tenu de leur importance au quotidien. Par rapport à la prise en charge en cas de sinistre, il faut reconnaitre les efforts des assureurs pour faciliter le remboursement.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.